Le désert des tartares - Cercles de Lecture - ibbi

Cercles de Lecture
Aller au contenu
Le désert des tartares - Dino Buzatti

Heureux d'échapper à la monotonie de son académie militaire, le lieutenant Drogo apprend avec joie son affectation au fort Bastiani, une citadelle sombre et silencieuse, gardienne inutile d'une frontière morte. Au-delà de ses murailles, s'étend un désert de pierres et de terres desséchées, le désert des Tartares.
À quoi sert donc cette garnison immobile aux aguets d'un ennemi qui ne se montre jamais ? Les Tartares attaqueront-ils un jour ? Drogo s'installe alors dans une attente indéfinie, triste et oppressante. Mais rien ne se passe, l'espérance faiblit, l'horizon reste vide. Au fils des jours, qui tous se ressemblent, Drogo entrevoit peu à peu la terrible vérité du fort Bastiani.
l'auteur

Dino Buzzati est un journaliste, peintre et écrivain italien.
En février 1928, Dino Buzzati entre comme journaliste au Corriere della Sera, le plus grand quotidien du pays.
A la fin des années trente, il est envoyé comme correspondant en Afrique. Il rentre à Milan en 1940 et devient chroniqueur de guerre à bord de différents croiseurs. En 1959, il connait une déception amoureuse qui va lui inspirer "Un amour".
En 1960, il fait la connaissance de Almerina Antoniazzi qui restera sa compagne jusque au bout. C'est en 1970, qu'on lui découvre un cancer du pancréas dont il décédera deux ans plus tard.
L’œuvre de Dino Buzzati est très prolifique. Outre ses romans (dont le plus connu est "Le Désert des Tartares"), il a aussi écrit des nouvelles (dont le recueil "Le K", considéré comme l'une de ses œuvres les plus importantes), des contes moraux, des poésies burlesques, des pièces de théâtre et des scénarios de film. Il ne faut pas oublier son œuvre picturale : peinture et dessins.
2
critiques
Nathalie
17 Mar 2022
Un beau roman sur le temps qui passe et qui nous amène à réfléchir sur notre propre chemin de vie.
Que cherchons nous ? La routine, la gloire, ..... à trop attendre on oublie de vivre.
Un livre qui rend mélancolique voire triste.
Yvonne
24 Sep 2021
Un poème philosophique sur le temps qui passe inexorablement, sur les choix que l'on fait dans une vie, sur l'attente. Je me suis souvent sentie "Drogo" personnage principal de ce récit,il est un peu chacun de nous. L'autre personnage principal pour moi, est le fort Bastian. Pas de guerre, de bataille, de sang qui coule, il ne se passe rien. A lire et méditer.
Retourner au contenu