Le Fils de l'homme - Cercles de Lecture - ibbi

Cercles de Lecture
Aller au contenu

Le fils de l'homme - Jean-baptiste del amo

Après plusieurs années d'absence, un homme resurgit dans la vie de sa compagne et de leur jeune fils. Il les entraîne aux Roches, une vieille maison isolée dans la montagne où lui-même a grandi auprès d'un patriarche impitoyable. Entourés par une nature sauvage, la mère et le fils voient le père étendre son emprise sur eux et édicter les lois mystérieuses de leur nouvelle existence. Hanté par son passé, rongé par la jalousie, l'homme sombre lentement dans la folie. Bientôt, tout retour semble impossible.Après Règne animal, Jean-Baptiste Del Amo continue d'explorer le thème de la transmission de la violence d'une génération à une autre et de l'éternelle tragédie qui se noue entre les pères et les fils.
Jean-Baptiste Del Amo

De son vrai nom Jean-Baptiste Garcia, Jean-Baptiste Del Amo est un écrivain français né le 25 novembre 1981 à Toulouse et vivant à Montpellier. Il a choisi son pseudonyme « Del Amo » en hommage à sa grand-mère, dont c’était le nom de famille. Il prend un nom de plume sur le conseil de son éditeur, Gallimard, qui souhaite éviter la confusion avec un autre de ses auteurs, du nom de Garcia et originaire Toulouse également. Jean-Baptiste Del Amo effectue des études dans le domaine de la littérature et travaille ensuite un temps comme animateur socio-culturel, avant de partir plusieurs mois en expédition humanitaire dans les pays africains pour aider une association luttant contre le sida.
Ce n’est qu’ensuite qu’il se lance dans l’écriture et publie, tout d’abord, en 2006, une nouvelle intitulée Ne rien faire.  C’est dans son voyage africain qu’il en a trouvé l’inspiration et son texte lui permet de recevoir un premier prix littéraire : le Prix du jeune écrivain de langue française. Son premier roman, Une éducation libertine, est publié deux ans plus tard au sein de la maison d’édition Gallimard. Ce roman d’apprentissage, qui plonge le lecteur dans le monde libertin du XVIIIe siècle, est récompensé par le prix Laurent-Bonelli Virgin-Lire l’année de sa parution et est finalement couronné en 2009 du prix Goncourt du premier roman.
Son deuxième roman, Le Sel, parait en 2010 et raconte l’histoire d’une famille, réunie après la disparition du père, du point de vue de ses différents membres. Succès de librairie, l’ouvrage est édité deux ans plus tard au format poche. Pornographia, son troisième roman, est publié en 2013 et reçoit le prix Sade la même année. Les œuvres de Jean-Baptiste Del Amo connaissent également le succès à l’étranger, notamment en Allemagne, en Roumanie, en Italie et en Espagne.
0
critiques
Retourner au contenu