20-Psychopompe - IBBI 23-24

Aller au contenu

Psychopompe - Amélie Nothomb

C’est à vol d’oiseau que, dans ce livre autobiographique, Amélie Nothomb traverse son existence. Elle a déjà raconté son enfance passée dans différents pays, au Japon, en Chine, à New York, puis au Bangladesh où à 12 ans elle fut violée. L’écrivaine est douée voire surdouée, gracieuse et drôle, et son récit s’enrichit de livre en livre, comme son talent. Grave et légère, elle effectue des arrêts sur image qui durent une seconde. Elle dessine des parents ambivalents malgré eux, une grand-mère maternelle constante et consciente dans l’exercice de la méchanceté, des complexes que l’on qualifie d’enfantins alors qu’ils collent à la peau la vie entière. (Virginie Bloch-Lainé - Libération)

l'autrice


Amélie Nothomb est née au Japon en 1967. Depuis son premier roman, Hygiène de l’assassin, elle s’est imposée comme une écrivaine singulière enchaînant les succès en librairie et les récompenses littéraires, se renouvelant sans cesse. En 1999, elle reçoit le Grand prix de l’Académie française pour Stupeur et tremblements, et, en 2008, le Grand prix Giono pour l’ensemble de son œuvre. Ses romans sont traduits en quarante langues. En 2016, elle devient membre de l’Académie royale de Belgique au fauteuil de Simon Leys.
1
commentaire
Yvonne
21 Déc 2023
Un bon roman bien que je devrais plutôt dire autobiographie. Amélie se raconte et à mon avis c'est ce qu'elle fait de mieux...L'histoire commmence avec un très beau conte japonnais puis l'auteure mélange avec bonheur : vie aviaire, littérature et écriture. On y retrouve aussi son amour pour son père qu'elle racontait dans "Premier sang". J'y ai appris ce qu'est un psychopompe.
Retourner au contenu