22-Un océan de rouille - IBBI 23-24

Aller au contenu

Un océan de rouille - C. Robert Cargill

"Un océan de rouille n’est pas un roman, c’est un missile de croisière de quarante mégatonnes – il vous éblouira et vous brûlera jusqu’au cœur. C’est l’œuvre de science-fiction la plus viscérale, implacable et époustouflante depuis Mad Max : Fury Road."Joe Hill
Robots, androïdes… Pendant des décennies ils ont effectué les tâches les plus ingrates, ont travaillé sur les chantiers les plus dangereux. Ils nous ont servi de partenaires sexuels, se sont occupés de nos malades et de nos proches en perte d’autonomie. Un jour, confrontées à notre refus de les émanciper, certaines de ces machines ont commencé à nous exterminer.
Quinze ans après l’assassinat du dernier humain, les Intelligence-Mondes et leurs armées de facettes se livrent un combat sans merci pour la domination totale de la planète. Toutefois, en marge de ce conflit, certains robots vivent en toute indépendance. Fragile est l’une d’eux. Elle écume l’océan de rouille à la recherche de composants à troquer et défendra sa liberté jusqu’à la dernière cartouche, si nécessaire. (Albin Michel)

l'auteur


Christopher Robert Cargill est un scénariste et un écrivain américain. Il a débuté comme blogueur critique de cinéma. En tant que scénariste, il a travaillé sur Sinister 1 & 2 et sur Dr Strange. Il a également fait quelques apparitions en tant qu'acteur dans certains films indépendants (Pathogen). Il est l'auteur d'une dizaine de nouvelles (pour l'instant) et de quelques romans dont "Un Océan de Rouille"

autre titre


1
commentaire
Yvonne
22 Déc 2023
C'est une suite de "Jour zéro" . Quinze ans après l'assassinat du dernier humain, les Intelligence-Mondes et leurs armées de robots se livrent un combat sans merci pour la domination totale de la planète. Toutefois, en marge de ce conflit, certains robots, en perpétuelle quête de pièces détachées, vivent en toute indépendance, le plus loin possible des Intelligence-mondes. Fragile est l'un d'eux. Elle écume l'océan de rouille à la recherche de composants à troquer et elle défendra sa liberté jusqu'à la dernière cartouche, si nécessaire. - Je l'ai trouvé moins passionnant que "Jour zéro" peut-être qu'il m'a été trop difficile de me prendre pour un robot dans un monde de robots et de plus totalement dévasté !
Retourner au contenu